Qui est Michel Trottier?

Suite à l’obtention d’un baccalauréat en enseignement de l’activité physique de l’UQAM, il a amorcé sa carrière d’enseignant en 1983, pour accéder dix ans plus tard au poste de directeur d’école. Parallèlement à ses fonctions de directeur, il a agi à titre de vice-président de l’Association des directions d’école de Montréal, où il avait pour mandat de représenter ses collègues auprès de la commission scolaire de Montréal. En 2008, il devient responsable régional de la région de Laval-Laurentides-Lanaudière au sein de l’organisme Québec en forme (www.quebecenforme.org). Dans cette fonction, il a participé activement à la création des six regroupements locaux de Laval soutenus par Québec en forme, qui ont pour but d’améliorer le mode de vie et les habitudes alimentaires des jeunes de 0 à 17 ans, grâce à la mobilisation de la communauté. De 2011 à 2015, il occupe le poste responsable de la région de Montréal, ce qui l’amène à collaborer avec les dirigeants municipaux, scolaires, communautaires et du secteur de la santé. Marié et père de quatre enfants, il est résidant du quartier Champfleury (district Fabreville) depuis 27 ans. En 2008, il s’est joint au conseil d’administration de l’Association des résidants de Champfleury (www.champfleury.qc.ca), qui a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des résidants du quartier. De 2009 à 2013, il a été président du conseil d’administration de cette même Association. Au cours des dernières années, il a contribué de très près à l’amélioration des installations et des services aux citoyens du quartier. La remise en état du terrain de tennis, la réalisation des fresques sur le pavillon « Toucan », la bonification de l’offre de service culturelle et de loisirs pour toutes les catégories d’âge, ainsi que la mise en place de la nouvelle planification stratégique de l’Association, en sont des exemples. L’aménagement du territoire l’intéresse de près, puisqu’il préconise un mode de vie physiquement actif chez les citoyens, particulièrement les jeunes. La mise en valeur et la protection des espaces verts figurent donc parmi les dossiers qui lui tiennent à cœur. Actif et adepte de cyclisme, il a participé quatre fois au Grand Défi Pierre Lavoie.

Ma connaissance du district Fabreville

En tant que résidant du district Fabreville (Champfleury) depuis 27 ans, je connais extrêmement bien le quartier. Je l’ai vu évoluer et j’ai participé aux nombreux projets qui s’y sont élaborés. Il est important que votre représentant connaisse parfaitement les enjeux de chacun des quartiers du district Fabreville. Le découpage particulier de ce district fait en sorte qu’il y a vraiment trois milieux à représenter, se caractérisant par des réalités et des besoins différents. Pour chacun, il faudra déterminer les priorités avec ceux et celles qui y vivent, et ne rien négliger pour assurer le développement de ces milieux.

Vous représenter et porter vos préoccupations seront au cœur de mon travail au cours des quatre prochaines années. Pour ce faire, il sera important d’engager un véritable dialogue avec les citoyens. La mise en place de modes de consultation sera donc cruciale. Une de mes premières interventions consistera à assurer l’établissement de mécanismes de rencontres, dans chacun des quartiers, avec les groupes d’acteurs clés (groupes de représentants des citoyens, organismes, etc.).

Comme je le fais depuis déjà plusieurs années, vous me verrez sillonner les quartiers en vélo, en joggant ou simplement en marchant, afin de vous rencontrer et de saisir les réalités sur le terrain. Je compte aussi participer à des événements qui rassemblent différents groupes de citoyens. Il n’y a rien de mieux, pour bien connaître le territoire pour lequel on est élu.

Ma connaissance du district Fabreville

Qualité de vie dans tous les secteurs du district (Bergerac, Fabreville, Champfleury)

Je ne ménagerai aucun effort pour faire en sorte que le district Fabreville devienne l’un des lieux où il fait bon vivre à Laval. Ce sera là mon principal cheval de bataille. À cette fin, il faudra augmenter nos investissements dans l’aménagement de nos parcs et de nos boisés et les rendre plus sécuritaires et plus attrayants. Il importera aussi de mettre en place des environnements favorables à la pratique de l’activité physique pour tous les citoyens, mais en particulier pour nos jeunes, afin que ceux-ci retrouvent le chemin du parc après l’école et les week-ends. J’adhère entièrement à la politique de l’urbanisme durable de Laval (Évolucité) et à la politique de mobilité active qui en découle.

Qualité de vie dans tous les secteurs du district (Bergerac, Fabreville, Champfleury)

Une vie de quartier dynamique

L’implication citoyenne est un élément important du dynamisme d’un quartier. L’Association des résidents de Champfleury est un modèle à explorer afin que les quartiers puissent mettre en place les éléments nécessaires au développement d’une vie de quartier de qualité. Est-ce possible pour les quartiers Bergerac et Fabreville du district Fabreville? Des discussions avec les citoyens devront avoir lieu, afin que l’on puisse évaluer la mise en oeuvre d’une telle structure de consultation et de fonctionnement.

Une vie de quartier dynamique

Travail d’équipe

Mon intention est de travailler pour les citoyens et d’orienter mes décisions en fonction du besoin réel de ceux et celles que je représenterai en collaboration avec mes collègues du conseil municipal. Il faut aller au-delà de la partisannerie pour poursuivre le développement de Laval. Il nous faut travailler en concertation, en tenant compte des besoins réels de la population, avec la préoccupation de faire évoluer et «grandir» nos milieux, en fonction d’une vision commune axée sur l’avenir de Laval.

Travail d’équipe

Intégrité et honnêteté

La dernière année s’est révélée extrêmement difficile à Laval. La ville a été éclaboussée et son image ternie. Mon arrivée en politique se veut une suite logique à mon implication comme président de l’Association des résidents de Champfleury et à mes implications dans ma vie professionnelle. J’ai à cœur mon quartier et le rayonnement de Laval. Je crois sincèrement que je peux contribuer à redonner à Laval ses lettres de noblesse, en mettant mes compétences, mon intégrité et mon honnêteté au service de ses citoyens.

Intégrité et honnêteté

Environnement

La protection de nos boisés, de nos espaces verts et de nos milieux humides est un sujet qui me préoccupe. Il faut trouver un juste équilibre entre le développement de Laval et la conservation de ces ressources naturelles. Pour le district Fabreville, cela veut dire : trouver des solutions pour la protection du Bois de l’Équerre, mettre en place des mesures afin que les entrepreneurs soient tenus de planter des arbres sur les terrains des nouvelles constructions, et mettre en application des mesures encourageant la plantation d’arbres et le verdissement par les citoyens. Évidemment, il faut poursuivre l’aménagement de nos parcs tout en améliorant leur entretien et en créer de nouveaux là où le besoin se fait sentir.

Environnement

Collaboration avec l’administration municipale et le personnel de la ville

La ville de Laval compte plus de 3200 employés compétents et dévoués. Au cours des dernières années, j’ai aussi eu l’occasion, dans le cadre de mes activités professionnelles, de travailler en collaboration avec plusieurs grands partenaires de la ville de Laval (CRÉ, santé, loisirs, organismes communautaires, éducation). En tant qu’élus, nous avons le devoir de reconnaître, publiquement, les compétences et le dévouement du personnel de la ville afin de mener nos projets à terme et redonner confiance dans nos structures.

Collaboration avec l’administration municipale et le personnel de la ville

Pour une gestion rigoureuse et transparente

Le rapport annuel 2012 du vérificateur général de Laval comporte plusieurs recommandations dont nous devrons nous inspirer pour améliorer nos mécanismes de gestion. En particulier, le volet de la « Gestion des projets et des extras » pour lequel des redressements majeurs sont nécessaires. Je m’engage à faire appliquer les recommandations du vérificateur général, à respecter la capacité de payer des contribuables de Laval, à oser remettre en question les décisions et à gérer les finances de Laval avec rigueur et transparence.

Pour une gestion rigoureuse et transparente