MICHEL TROTTIER DÉFEND LE TRANSPORT EN COMMUN LAVALLOIS DANS LE CADRE DES INVESTISSEMENTS FÉDÉRAUX

0 Commentaire 📅avril 7th, 2016, 15:18

 

Le conseiller indépendant de Fabreville, Michel Trottier, déplore que les préoccupations pour le transport en commun lavallois soient très peu présentes dans le plan d’investissement de 775 M$ octroyé à la région métropolitaine par le premier ministre Justin Trudeau, hier.

Cet investissement massif fédéral financera jusqu’à 50% des projets soumis par la grande région de Montréal, mais qui semblent actuellement prioriser le prolongement de la ligne bleue, le train vers l’ouest et l’aéroport Trudeau ainsi qu’un train léger sur rail installé sur le nouveau pont Champlain. Tous des projets sur l’île de Montréal qui n’ont pas d’impact sur le quotidien des Lavallois. Face à cette annonce, M. Trottier met de l’avant les besoins des citoyens et du système de transport lavallois.

Faire la promotion de la mobilité active à Laval 

Le conseiller indépendant lavallois souhaite augmenter l’offre du  transport à Laval, actuellement négligée selon lui. 

«Les usagers lavallois du Nord et de l’Est de l’île sont délaissés dans le discours actuel et les projets visés sur l’île de Montréal. Soyons visionnaires et mettons en place un système de transport desservant efficacement le Nord et l’Est de la ville, ainsi que nos axes Nord-Sud et Est-Ouest. Arrêtons de penser petit et mettons fin à cette inertie» argumente M. Trottier.

Laval, une priorité métropolitaine

M. Trottier souhaite que la ville de Laval fasse preuve d’un plus grand leadership et de vision, et qu’elle manifeste ses besoins aux instances gouvernementales en matière de Transport. Il explique que la Ville n’est pas ajustée aux besoins de mobilités des Lavallois, une situation qui doit se corriger.

«Quotidiennement, des milliers d’usagers convergent vers les trois stations de métro toutes situées au sud de Laval. Cela cause des problèmes de circulation de stationnement, de perte de temps et de nombreux désagréments aux résidents de ces quartiers. Parlons des besoins, offrons aux Lavallois les moyens pour se déplacer rapidement et à faible coût. Nous devons innover. Pour combattre l’auto solo, il faut une offre attrayante et efficace et la ville de Laval a besoin du soutien financier des différents paliers de gouvernement pour y arriver» a conclu le conseiller indépendant de Fabreville, Michel Trottier.

 

À propos de l'auteur

Michel Trottier
Michel Trottier Conseiller indépendant, district Fabreville
Michel Trottier habite le quartier Champfleury de Laval depuis 28 ans. Il a travaillé pendant plus de 25 ans en éducation (enseignant, directeur d’école). Retraité depuis juillet 2015, il a été à l’emploi de l’organisme « Québec en forme » à titre de responsable régional pour les régions de Montréal et Laval-Laurentides-Lanaudière de 2008 à 2015. Marié et papa de quatre enfants, il croit profondément à la vie quartier et à l’importance de services de proximité de qualité pour les familles. Il a été président de l’Association des résidents de Champfleury de 2008 à 2013.
Voir plus du même auteur

Aucun Commentaires

Pas encore de commentaires! Hey! Vous pouvez être le premier à laisser un commentaire :D!

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par *